Media

Le traitement de la BPCO peut il être personnalisé en 2017? (incluant déficit en alpha1-antitrypsine) Jean Bourbeau, Canada

Le traitement de la BPCO peut il être personnalisé en 2017? (incluant déficit en alpha1-antitrypsine)

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Au terme de cette présentation, le participant sera en mesure de:

  • Comprendre l’importance des groupes de phénotypes en MPOC et au-delà du phénotype;
  • Définir cliniquement les phénotypes en MPOC; 
  • Mettre en place une stratégie personnalisée de traitement et le traitement éventuel de plusieurs phénotypes coexistants. 

Le phénotypage est une étape intermédiaire nécessaire de l’approche classique «one size [FEV1] fits all» au devenir de la thérapie personnalisée de la MPOC. Le phénotype peut être parfait comme la déficience en A1AT avec la mesure de biomarqueurs (A1AT plasmatique) et la nécessité d’un traitement spécifique. Le plus souvent chez un patient donné il y aura présence de «traits de phénotype» ce qui a des implications diagnostiques et thérapeutiques. Il y a nécessité d’incorporer en pratique un nombre de marqueurs cliniques, radiologiques, fonctionnels et biologiques qui permettront de mieux personnaliser la thérapie. Chez un patient donné, nous nous devons de ne pas exclure la recherche et le traitement éventuel de plusieurs phénotypes coexistants.

Informations supplémentaires

  • Conférencier: Jean Bourbeau
  • Pays: Canada
  • Session: BPCO / MPOC
  • Journée: Jeudi 12 Octobre
  • Séance: Clinique
Lu 425 fois
© Copyright 2020 Espace Francophone de Pneumologie. Conception Dr Souissi Zouhair

Search