Media

Hétérogénéité de l’atteinte respiratoire associée aux mutations de NK2 Homeobox 1 E. Nattes, S. Lejeune, A. carsin, R. Borie, I. Gibertini, J. Balinotti, N. Nathan, S. Marchand-Adam, C. Thumerelle, B. Fauroux, V. Houdouin, C. Delestrain, M. Louha, R. Couderc, A. De Becdelievre, P. Fanen, B. Funalot, B. Crestani, A. Deschildre, J.C. Dub

Hétérogénéité de l’atteinte respiratoire associée aux mutations de NK2 Homeobox 1

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Introduction Les anomalies héréditaires du métabolisme du surfactant représentent 15 % des causes de syndrome respiratoire associées à une pathologie interstitielle chez l´enfant. Le facteur de transcription NKX2-1 (NK2 homeobox 1) est crucial au niveau pulmonaire pour réguler les gènes codant les protéines du surfactant SP-A, B, C et D et ABCA3. NKX2-1 est aussi exprimé dans la thyroïde et le système nerveux. chez l´homme, des mutations de ce gène NKX2-1 causent le syndrome « Cerveau-Poumon-Thyroïde » asso- ciant généralement une maladie respiratoire avec des symptômes neurologiques et une hypothyroïdie, avec une grande variabilité phénotypique. Plus récemment, des atteintes respiratoires isolées ont été rapportées.

Méthodes nous avons recueilli les données cliniques de 16 patients présentant une atteinte respiratoire liée à une mutation de NKX2-1.

Résultats La triade clinique est observée chez 9 patients et 4 n’ont que l’atteinte pulmonaire. L’âge médian au diagnostic est  de 36 mois (IQ 24-71,5). une détresse respiratoire néonatale est retrouvée chez 10 patients dont 6 évoluent vers une pneumopathie infiltrative diffuse (PID), 3 patients ont eu une PID diagnostiquée avant 1 an, et 3 à l’âge adulte. Treize patients ont eu des examens paracliniques : scanner thoracique (n = 13), fibroscopie bronchique (n = 6), biopsie pulmonaire (n = 3), et des explorations fonctionnelles respiratoires (n = 6). une oxygénothérapie a été administrée chez 6 patients pour une durée médiane de 18 mois (IQ 2,5-29). Tous  les patients souffrant de PID et symptomatiques ont été traité par corticoïdes per os ou en bolus (n = 12), azithromycine (n = 9), et/ ou hydroxychloroquine (n = 4).

Conclusion L’atteinte pulmonaire liée aux mutations de NKX2-1  est hétérogène et l’analyse génétique doit être réalisée même en absence de symptômes neurologique ou thyroïdien.

Informations supplémentaires

  • Conférencier: E. Nattes, S. Lejeune, A. carsin, R. Borie, I. Gibertini, J. Balinotti, N. Nathan, S. Marchand-Adam, C. Thumerelle, B. Fauroux, V. Houdouin, C. Delestrain, M. Louha, R. Couderc, A. De Becdelievre, P. Fanen, B. Funalot, B. Crestani, A. Deschildre, J.C. Dubus, R. Epaud
  • Pays: France
  • Session: Présentations orales cliniques
  • Journée: Vendredi 13 Octobre
  • Séance: Clinique
Lu 1667 fois
© Copyright 2024 Espace Francophone de Pneumologie. Conception Dr Souissi Zouhair

Search