Les pathologies infectieuses pulmonaires sous les tropiques

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les infections respiratoires tropicales sont dominées par les infec- tions parasitaires. Leur développement est favorisé par 3 sortes de facteurs : des facteurs généraux en rapport avec l’environnement tropical, des facteurs liés au sujet lui-même et des facteurs liés au parasite.

Ces parasites sont variés, cependant on peut distinguer 4 groupes :

  • Les parasitoses ayant une localisation préférentielle dans le c’est l’exemple de la douve pulmonaire et de la pneumocystose.
  • Les parasitoses ayant une localisation pulmonaire accessoire. Il s’agit de parasite ayant une autre localisation habituelle mais qui peuvent se retrouver de façon accessoire dans le poumon. Ainsi l’hydatidose. L’amibiase et la bilharziose sont des affections hépatiques ou urinaires et leur localisation pulmonaire peut se manifester
  • Les parasitoses n’effectuant qu’un passage dans le poumon. ces parasites peuvent affecter le poumon au cours de leur migration dans l’organisme ; responsable de troubles pulmonaires passagers (syndrome de Les filaires lymphatiques sont une des étiolo- gies fréquentes du poumon éosinophile).
  • Les parasitoses ayant une localisation pulmonaire exceptionnelle. D’autres parasitoses comme le paludisme peuvent induire des troubles pulmonaires

En dehors des parasites, des virus entrant dans le cadre des fièvres hémorragiques  peuvent  être  responsables  de manifestations pulmonaires.

Les autres étiologies comme les bactéries et les mycoses sont en général ubiquitaires. Leur particularité sous les tropicale tient en leur fréquence en rapport avec l’infection à VIh et les conditions de vie précaire.

 

Informations supplémentaires

  • Conférencier: Bernard N’Goran Koffi
  • Pays: Côte d’Ivoire
  • Session: Infections pulmonaires
  • Journée: Vendredi 13 Octobre
  • Séance: Clinique
Lu 357 fois
© Copyright 2020 Espace Francophone de Pneumologie. Conception Dr Souissi Zouhair

Search